Sadaqa

DON DE SOI 

Mes frères et sœurs Au-delà de l’aspect commercial, nikahnour a pour objectif d’améliorer le quotidien de nos tout petits en situation précaires.

Pour cela nikahnour à créer une association nommé Babynour (association loi 1901 à but non lucratif).

Babynour à pour objectif de confectionner des kits pour les bébés de 0 à 3 ans.

Pour en savoir plus cliquer sur (Babynour Association) dans ce menu en bas de page d’accueil)

Fisabillillah

Vous aussi vous pouvez contribuer à cette action.

Cliquez sur Babynour Association (en haut de la page d’accueil)

Un lien paypal.me est présent pour vos dons. 

Jazak’Allah khair

SADAQA.

Sadaqa : signifie « œuvres généreuses ».

L’Islam recommande aux musulmans d’agir en permanence en faisant le bien non seulement par le don de soi mais aussi par le don de leurs biens.

Donner avec largesse est une qualité qui nécessite une attention certaine aux désespoirs des autres ainsi qu’un intérêt limité pour les biens de ce bas monde.

« L’homme généreux est proche de Dieu, proche des gens, proche du Paradis, éloigné de l’Enfer. Et l’avare est éloigné de Dieu, éloigné des gens, éloigné du Paradis, proche de l’Enfer. D’ailleurs, un homme ignorant mais généreux est plus agréable à Dieu,(qu’Il soit Exalté) qu’un dévot avare.»(Al-Tirmidhi)

Le musulman doit surveiller ses intentions et les conserver dans un état pur. Tous les engagements qu’il prend ne seront acceptés par Dieu Glorifié soit-Il que si leur objectif principal est de Lui plaire.

« …Et tout ce que vous dépensez de vos biens sera à votre avantage, et vous ne dépensez que pour la recherche de la Face “Wajh” de Dieu ». (Sourate 2 – verset 272)

L’aumône doit être volontaire et sincère.

Le Prophète (Sall Allahu ʿ alayhi wa sallam) a dit :
« Allah ne vous regarde pas par votre visage ou par vos richesses, mais Il vous regarde par la sincérité de votre cœur et la nature de vos actes. ». (Muslim)

Richesse et pauvreté sont des épreuves de ce bas monde, le prophète (Sall Allahu ʿ alayhi wa sallam) invoquait Dieu l’Exalté et dit:

« O Dieu, je cherche Ta protection contre le mal lié au problème de la richesse et contre le mal lié au problème de la pauvreté. ». (Al-Bukhârî et Muslim)

L’homme est de par nature avare.

 Allah Azawajal dit :

« “Si c’était vous qui possédiez les trésors de la miséricorde de mon Seigneur ; vous lésineriez, certes, de peur de les dépenser. Et l’homme est très avare !». (Sourate 17 – verset 100)

La sadaqa exige un effort de détachement sur ses biens propres, un travail sur soi est donc nécessaire.

 « …dépense et je dépenserai pour toi. »

L’homme est incapable de subsister par lui-même, il est foncièrement pauvre, totalement dépendant de sa source divine.

Tout ce que nous possédons nous vient de Dieu Exalté soit-Il.

Il est Celui qui donne, Celui qui enlève, Celui qui augmente et Celui qui diminue les bienfaits.

« Ô hommes, vous êtes les indigents ayant besoin de Dieu, et c’est Dieu, Lui qui se dispense de tout et Il est Le Digne de louange ». (Sourate 35 – verset 15)

Notre reconnaissance passe donc par le remerciement mais aussi par le partage.

« Qui croient à l’invisible et accomplissent la Salat et dépensent [dans l’obéissance à Dieu], de ce que Nous leur avons attribué ». (Sourate 2 verset 3)

Le prophète (Sall Allahu ʿ alayhi wa sallam) a dit dans un hadith :

« Dieu Très Haut m’a dit : « Oh ! Fils d’Adam, dépense et je dépenserai pour toi. » Puis Il ajouta : « La main de Dieu est pleine et aucune dépense durerait-elle nuit et jour ne saurait l’épuiser. Depuis qu’Il a créé les cieux et la terre, toutes ces dépenses n’ont pas épuisé ce qu’Il a dans sa main. Son Trône est sur l’eau. Il tient la balance dans sa main et Il fait élever et abaisser. ». (Al Bukhari)

« Toute bonne action est une aumône ».

Une sadaqa peut être d’ordre matériel, comportemental, ou spirituel.

Le prophète (Sall Allahu ʿ alayhi wa sallam) a dit:

« Le fait de sourire à ton frère est une sadaqa, d’ordonner le bien, d’empêcher le mal, de guider quelqu’un sur une terre où il se trouve égaré, d’enlever tout ce qui peut faire du mal aux passants sur une route… ». (Bukhari)

Celui qui ne possède rien, matériellement n’est donc pas lésé puisqu’ il peut donner le meilleur de lui-même.

 Les bienfaits de la sadaqa

L’excès de générosité est la cause même de la croissance de vos biens.

Le Prophète (Sall Allahu ʿ alayhi wa sallam) a dit :

« Aucun jour ne se lève sur les serviteurs de Dieu sans que deux anges ne descendent (du ciel). Le premier dit : « Grand Dieu ! Accorde une compensation à celui qui dépense. », tandis que l’autre dit : « Grand Dieu ! Inflige une perte à celui qui refuse de dépenser. ». (Bukhari)

La Sadaqa est un moyen d’expiation de ses pêchés et de ses fautes.

Allah azawajal dit :
« … Dieu effacera une partie de vos méfaits. Dieu est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » (Sourate 2 – verset 271)

Le Prophète (Sall Allahu ʿ alayhi wa sallam) a dit :

« La sadaqa écarte le malheur ; elle est le plus efficace des remèdes ; elle repousse le Décret [Divin] après son arrêt, et rien ne chasse les maux comme la supplication (du’a) et la sadaqa. »

Le Prophète (Sall Allahu ʿ alayhi wa sallam) dit :

« Soignez vos malades par la sadaqa. ».    

« Allah n’agrée que ce qui est bon. »      

Dieu le très haut n’accepte de son serviteur qu’une aumône licitement acquise.

Le Prophète (Sall Allahu ʿ alayhi wa sallam) a dit :
« Il ne faut pas qu’un serviteur acquière un bien illicite, fasse dessus des dons de charité et que ces dons soient agréés…Allah, le Très Haut, n’efface pas la mauvaise action par la mauvaise action, mais efface la mauvaise action par la bonne action ; la turpitude n’efface pas la turpitude. ». (Ahmad)

La meilleure aumône est celle qui est faite avec discrétion.

Allah soubhana wa ta’ala dit :

« Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c’est bien ; c’est mieux encore, pour vous, si vous êtes discrets avec elles et vous les donniez aux indigents… ». (Sourate 2 – verset 271)

Parmi les sept personnes qui seront couvertes par l’ombre d’Allah le jour où il n’y aura d’autres ombres que celle de Dieu Exalté, il y a l’homme qui fait une aumône dans une discrétion telle que sa main gauche ignore l’acte de sa main droite.

L’aumône la plus pure est celle qui est désintéressée, puisqu’ elle est donnée sans attendre rien en retour, elle est donnée au Nom de Dieu, pour Dieu.

« C’est pour le visage de Dieu que nous vous nourrissons : nous ne voulons de vous ni récompense ni gratitude ». (Sourate 76 – verset 9)

« Vous n’atteindriez la (vraie) piété que si vous faites largesses de ce que vous chérissez. Tout ce dont vous faites largesses, Dieu le sait certainement bien ». (Sourate 3 – verset 92)

« Ô les croyants ! N’annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort, comme celui qui dépense son bien par ostentation devant les gens sans croire en Dieu et au Jour dernier. Il ressemble à un rocher recouvert de terre ; qu’une averse l’atteigne, elle le laisse dénué. De pareils hommes ne tireront aucun profit de leur acte. Et Dieu ne guide pas les gens mécréants. » (Sourate 2 – verset 264)

la meilleure des sadaqa, le Prophète, paix et  salut sur lui  répondit :

« C’est celle que tu effectues alors que tu es en bonne santé, espérant vivre et craignant la pauvreté ; ne tardes pas jusqu’au moment où pris à la gorge, tu diras : « ceci est pour untel et cela pour untel. ».

« Quand un homme meurt, toutes ses actions deviennent sans effet à l’exception de trois d’entre elles : Une aumône continue (ex : puits dont bénéficient continuellement les humains et les animaux après sa mort), une connaissance utile à la postérité et un fils vertueux invoquant pour lui. ». (Muslim)

Dédier une sadaqa

Il est autorisé d’offrir la récompense d’une sadaqa à une personne chère vivante ou décédée. La validité de cet acte nécessite l’intention (niyya) de celui qui l’accomplit. Un homme vint voir le Prophète et lui dit : 

« Mon père est décédé en laissant des biens mais sans avoir fait de testament ; si je fais l’aumône de sa part, cela effacera-t-il ses péchés ? – Oui,  répondit-il. (Muslim)

Soyons des êtres animés par la reconnaissance des bienfaits de Dieu Glorifié soit-Il, animé par la compassion des souffrances d’autrui.

Le don procure tant de faveurs à son donateur qu’il serait bien dommage de laisser le grand trompeur (chaytan) semer le doute dans notre détermination à faire des actes de bienfaisance. Le prophète (Sall Allahu ʿ alayhi wa sallam) a dit :

« L’homme ne fait une quelconque aumône si ce n’est que celle-ci défait les insufflations de 70 démons. ». (Ahmed)

Donner c’est se détacher des biens de ce bas monde, c’est offrir la richesse du cœur.

Dieu le très haut dit :   

« Craignez Dieu, donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité… ceux-là sont ceux qui réussissent.» (Sourate 64 – verset 16)

« Et dépensez de ce que Nous vous avons octroyé avant que la mort ne vienne à l’un de vous et qu’il dise alors : “Seigneur ! si seulement Tu m’accordais un court délai : je ferais l’aumône et serais parmi les gens de bien”». (Sourate 63 verset 10)

 Dieu le Très-Haut a dit :

« Dis : “Mon Seigneur dispense avec largesse ou restreint Ses dons à ce qu’il veut parmi Ses serviteurs. Et toute dépense que vous faites [dans le bien], Il la remplace, et c’est Lui le Meilleur des donateurs” ». (Sourate 34 – verset 39)

 « Et tout ce que vous dépensez de vos biens dans les bonnes œuvres vous sera récompensé pleinement. Et vous ne serez pas lésés ». (Sourate 2 – verset 272)

 « Et tout ce que vous dépensez de vos biens, Dieu le sait parfaitement. » (Sourate 2 – verset 273)

 

SIGN INTO YOUR ACCOUNT CRÉER UN NOUVEAU COMPTE

Your privacy is important to us and we will never rent or sell your information.

 
×

 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.